Le Retour du Messie (PSL)

28 juillet 2016 à 20h26 - 7420 vues

De Ngakham à Yoff

Et le retour du Messie eut lieu...

En novembre 1909 suite au rappel à Dieu de son père, l’Imam al Mahdi (PSL), Seydina Issa Rohou Lahi (PSL) rentra de Ngakham où il a vécu pendant trois ans. Tout le monde sait que le prophète Issa ibn Mariam (PSL) a été élevé au ciel par le Tout-Puissant, alors qu’il était âgé de 33 ans. Dans l’entendement populaire, il descendra du 7ème ciel appelé Beyti Mamour.  Pour se faire, il devra monter sur un âne avec un seul oeil. Voilà le scénario qu’attend le monde. Il se dit même qu’il y a quelque part une tombe aménagée pour le fils de Marie (PSL) pour le jour où il sera rappelé à Dieu. Et ce, 40 ans après son règne lors de sa deuxième mission.

 

Au Sénégal, la communauté Akhlou Lahi a déjà vécu cette «histoire».?En effet, Seydina Issa Rouhou Lahi a habité pendant trois ans, à Ngakham, chez Serigne Mamour Diakhaté (1ère coïncidence). Quand il rentrait de la maison de Mamour (Beyti Mamour, en arabe), il était âgé de 33 ans (2ème coïncidence). Prenant le train (un âne) dont la locomotive avait un phare (un seul oeil), Seydina Issa  est descendu à Yarakh, la 7ème gare après celles de Tivaouane, Thiès, Pout, Bargny, Rufisque et Thiaroye (3ème coïncidence).

Curieusement, ce jour-là, se trouvaient sur place, des prêtres qui attendaient le retour du Messie (PSL). Dès qu’ils eurent écho du passage près d’eux de Mame Seydi, ils suivirent ses traces mais les perdirent juste là où sera édifié, plus tard, le Collège Sainte Marie de Hann.

Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL) succéda donc à son père et resta à la tête de la communauté pendant 40 ans (4ème coïncidence).

Tout ceci contribue à nous montrer que Issa ibn Mariam et Seydina Issa Rouhou Lahi sont une seule et même personne. La question que l’on se pose est donc de savoir comment cela est-il possible ? La réponse est toute simple : Rien n’est impossible au Tout-Puissant. Il suffit qu’il veuille quelque chose pour que cela soit.

Malheureusement, le monde ne peut accepter cette décision de Dieu même s’il y a des indices évidents qui le montrent et le démontrent tel que l’exemple de ce troisième secret de Fatima jalousement caché (nous y reviendrons) et qui disait déjà en 1917 que «Nasceu o nosso Senhor Jesus Cristo e vive em Africa» qui se traduit par «Notre Seigneur Jesus Christ est né et vit en Afrique».

Ce 3ème secret est entre les mains du Vatican...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article