LE CHEMIN DE L'EXCELLENCE DANS L'ADORATION D'ALLAH

10 juillet 2020 à 10h02 - 643 vues
Le Tassawuf n'est ni plus ni moins le chemin de l'excellence dans l'adoration d'Allah azawajal. L'exemple parfait pour le tassawuf est le prophète aleyhi salam. "Je vous recommande de multiplier vos efforts pour obéir davantage à Dieu et à son Envoyé et pour raffermir votre foi. " Sermon 1 Seydina Limamou Laahi aleyhi salam.
Le premier pas consiste en l'engagement personnel qui n'est ni plus ni moins l'effort personnel déployé pour faire tout son possible pour ne pas désobéir à Allah azawajal (moytou Bakar) et s'eduquer à agir que dans la droiture (topp ndiguel yi).
On ne saura obéir au Très Haut sans savoir, ce qui nous emmène au bagage ultime et omniprésent de ce chemin qui est le savoir. Le savoir est constitué de la compréhension des attributs du Très Haut, de tout ce tourne autour du message (caractéristiques d'un prophète, la position de Seydina Mouhamed aleyhi salam, des messagers, les anges, les livres révélés) et enfin de l'acceptation de l'inconnu, du monde invisible ou tout ce qui échappe aux cinq sens (les anges, les djinns, la mort, le jour du jugement dernier, l'au-delà...)

Pour la personne qui aspire à l'excellence dans la pratique, la quête de science est cette obligation omniprésente. Seul la mort doit signifier l'arrêt de cette quête de savoir. Le savoir est de 3 niveaux : ce que l'on acquiert à travers les livres, ce que l'on acquiert en fréquentant un savant donc par la transmission orale, l'écoute, l'observation et ce que l'on acquiert par la méditation qui est une forme d'observation poussee intime ou une prise de conscience suite à la réflexion.
Le savoir obligatoire est celui qui est lié aux obligations personnelles telles que définies par l'islam à savoir comment accomplir les actes que personne ne peut faire à notre place et qui nous incombent.(Propreté spirituelle, Prier, jeuner...)
Qu'Allah azawajal nous facilite le savoir et nous maintienne engagé dans la droiture.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article